Conseils et outils / Choisir les aliments

L’alimentation durable : ces gestes qui font une différence

L’alimentation est au cœur de nos vies. Mais au-delà du besoin fondamental de se nourrir, nous sommes dorénavant de plus en plus conscients et soucieux des aliments que nous consommons, que ce soit au niveau de leur provenance ou de leur valeur nutritive, par exemple. Ce que l’on met dans notre assiette a un impact non seulement sur notre santé, mais aussi sur l’environnement. Manger de façon à la fois plus saine et plus écologique, voilà le principe de base de l’alimentation durable!

Quoique certains soient portés à croire que les petits gestes n’ont pas suffisamment d’incidence pour faire une différence, rappelez-vous que la somme de toutes nos actions individuelles peut avoir un impact global significatif tout compte fait! Voici donc les 5 piliers sur lesquels repose le principe de l’alimentation durable, selon la Harvard School of Public Health (HSPH), et que vous pourrez facilement appliquer dans votre quotidien.

Prioriser les fruits et légumes
Selon les concepts Healthy Eating Plate et l’Assiette bien manger du Guide alimentaire canadien, un repas devrait être constitué à moitié de fruits et légumes. Ainsi, une diète alimentaire orientée sur les végétaux serait non seulement bénéfique pour notre santé, mais aussi pour la planète, puisqu’elle contribuerait à réduire la consommation d’eau et la déforestation, selon la HSPH.

Minimiser la consommation de viande
Selon le même principe, les viandes et substituts devraient occuper un peu moins du quart de notre assiette. On recommande de réduire la quantité de viande rouge consommée et de favoriser d’autres types de protéines telles que les noix, les légumineuses ou le poisson, par exemple. En effet, la production animale contribue de façon substantielle aux émissions de gaz à effet de serre, entre autres.

Choisir des poissons issus de la pêche durable
Le poisson constitue un choix santé lorsqu’il est intégré à une saine alimentation. De nombreux organismes vous permettent aujourd’hui de faire des choix éclairés, afin de privilégier les espèces dont les modes de pêche ou de production ont le moins d’impacts environnementaux, et qui ne sont pas menacées d’extinction. Voilà une belle occasion de découvrir de nouvelles espèces et de varier vos recettes!

Acheter local
Autant que possible, portez une attention particulière à la provenance des produits que vous consommez. Évidemment, en saison, il est plus facile d’acheter des produits frais et locaux, mais certains sont maintenant disponibles à l’année, comme les concombres des Serres Toundra dans vos supermarchés IGA. Hors saison, les fruits et légumes surgelés sont également une alternative intéressante.

Pratiquer l’alimentation consciente (mindful eating)
Une des façons les plus simples d’avoir une alimentation durable est de pratiquer l’alimentation consciente. Se concentrer sur ce que l’on mange permet de réfléchir à la provenance des aliments et à leurs bienfaits nutritionnels. Aussi, en portant une attention particulière à vos signaux de faim, vous constaterez peut-être que la fréquence à laquelle vous mangez ou que les portions que vous consommez ne sont pas adéquates, et vous pourrez possiblement les ajuster (bien souvent à la baisse!). Grâce à l’alimentation consciente, nous sommes plus susceptibles de modifier notre consommation et par le fait même, de réduire le gaspillage alimentaire.

À cela, peuvent également s’ajouter plusieurs autres actions, telles que :

• Adapter notre alimentation selon les saisons et les aliments disponibles
• Cuisiner davantage (meilleur pour la santé, plus économique et plus écologique)
• Réduire le gaspillage alimentaire au quotidien
• Et plus encore !

Et vous, comment mettez-vous en pratique les principes de l’alimentation durable ?

Partagez l'article :
Pas de commentaires pour le moment

Soumettre un commentaire

Compression Plugin made by Cork Tiles