Manger équilibré / Allergie alimentaire

L’étiquetage nutritionnel : quand contacter le fabricant?

La lecture de la liste des ingrédients représente à la fois un casse-tête et une source d’angoisse pour de nombreuses personnes allergiques. En effet, une mauvaise interprétation ou une lecture trop rapide de cette information peut parfois entraîner d’importantes conséquences.

Depuis 2012, Santé Canada oblige les fabricants à inscrire clairement la présence des 10 allergènes suivants :   

  • Arachides
  • Blé
  • Fruits de mer (poissons, crustacés et mollusques)
  • Lait
  • Moutarde
  • Noix
  • Œufs
  • Soya
  • Sulfites
  • Gluten

Ils peuvent être inscrits de deux façons et dans les deux cas, le nom usuel devra être employé.  Nous les retrouvons :

  1. Directement dans la liste des ingrédients;
  2. Sous cette même liste, dans la mention « contient ».

Saviez-vous que…La mention « peut contenir » n’est pas obligatoire au Canada ? Il s’agit d’une mise en garde que les fabricants peuvent apposer volontairement pour identifier le risque d’une contamination croisée. Il n’y a donc pas de règlement concernant cette mention, mis à part qu’elle doit être claire et exacte.

Quand consulter le fabricant?

  • Si vous avez un questionnement ou un doute, si minime soit-il;
  • S’il n’y a pas de liste d’ingrédients sur le produit, qu’il soit alimentaire ou non (ex. savons);
  • Si le produit est vendu en vrac (le risque de contamination croisée est alors plus élevé).

Vous pourriez aussi avoir besoin de contacter le fabricant pour obtenir plus de détails sur les risques de contamination croisée. Voici des exemples de questions à poser :

  • Est-ce que d’autres produits contenant l’allergène sont fabriqués en partageant la chaîne de montage ou en utilisant le même équipement?
  • Possédez-vous la garantie d’absence de l’allergène de vos fournisseurs d’ingrédients?

L’achat d’aliments lorsque l’on vit avec des allergies alimentaires implique une vigilance accrue. Si le choix de produits sans allergènes peut sembler périlleux à première vue, une application rigoureuse des précautions mentionnées ci-dessus devrait vous permettre de dormir sur vos deux oreilles et surtout, de déguster vos aliments sans souci.

Partagez l'article :

1 commentaire

  1. Mélissa Noël
    16 Mar 2016

    Il me semble que ce serait tellement plus simple à gérer pour les personnes allergiques si le « peut contenir » était obligatoire!

Soumettre un commentaire