En magasin / Produits bios / Conseils et outils / Choisir les aliments

Trucs et conseils pour une alimentation plus durable

Dans notre quotidien, plusieurs gestes tout simples peuvent nous permettre de réduire notre empreinte environnementale en matière d’alimentation. Gageons que certains de ces conseils pourront facilement s’appliquer à votre réalité.

À la mode de chez nous!
Avez-vous l’habitude de regarder la provenance de vos aliments lorsque vous faites vos achats? « Manger local » est une belle façon, non seulement d’encourager les producteurs d’ici en valorisant leur savoir-faire, mais c’est aussi une belle façon d’encourager une alimentation durable. Concrètement, pour manger local au Québec, il s’agit de suivre les saisons! Malgré notre hiver aride, beaucoup d’aliments locaux peuvent être consommés toute l’année. En hiver, pensez à intégrer les pommes, les légumes racines, les courges et le chou. Pour vous aider, voici un calendrier des fruits et légumes de saison disponibles selon les différents mois de l’année. À l’épicerie, recherchez les logos ci-dessous ou vérifiez la provenance du produit sur l’affiche de prix de l’aliment.

Intégrer le biologique
L’aliment biologique est issu d’une production excluant le recours aux pesticides, aux herbicides, aux fertilisants artificiels, aux antibiotiques et aux hormones de croissance. Cultivés sans produit chimique, vous aurez donc deviné que ces aliments ont la cote auprès de Dame Nature! Ce type de production utilise des pratiques de culture qui respectent l’environnement, qui favorisent la santé des sols, des écosystèmes et de la biodiversité, tandis que les modes d’élevages sont plus respectueux de l’animal. Selon moi, choisir le bio, c’est avant tout un choix environnemental!

Apprivoiser les protéines végétales
La production de viande, tout particulièrement de bœuf, a des répercussions environnementales non négligeables. Par contre, nul besoin de devenir végétarien pour améliorer son empreinte environnementale. On peut simplement commencer par diminuer la fréquence des repas avec viande et y intégrer davantage les protéines végétales. Je pense particulièrement aux légumineuses, au tofu, aux noix et aux graines. Avec la tendance fulgurante du végétarisme, les protéines végétales sont maintenant exploitées dans une multitude de recettes. Voici quelques unes de mes recettes coups de cœur :

Bol de tofu aux arachides

Sandwich banh mi au tofu

Mini-pizzas aux pois chiches épicés sur pain naan

Cari de lentilles à l'indienne à la mijoteuse à congeler

Soupe-ragoût aux pâtes et aux pois chiches

Réduire le gaspillage alimentaire
Comment? Plusieurs petits gestes peuvent nous permettre de réduire la quantité de nourriture gaspillée. En voici quelques-uns.

1) Mieux planifier ses repas: en planifiant ses menus et en prévoyant des repas qui peuvent facilement se métamorphoser en lunch pour le lendemain, il devient plus facile d’acheter réellement ce dont vous avez besoin. Il est donc primordial de faire une liste d’épicerie en fonction de vos repas de la semaine…mais encore faut-il la respecter!

2) Congeler : que ce soit les restants de la veille ou un surplus de légumes que vous ne consommerez pas, n’attendez pas qu’il soit trop tard. Prenez l’habitude de congeler les surplus. Ils vous seront très utiles le temps venu!

3) Maîtriser l’art du « touski » : voilà une méthode infaillible pour les fonds de frigo et les restants de la veille.

4) Composter : En dernier recours, ce geste donnera une deuxième vie à vos déchets organiques! Effectivement, en plus de diminuer le volume des déchets dans votre poubelle, vous obtenez un fertilisant pour votre jardin. Gagnant, gagnant!

En espérant que quelques-uns de ces gestes puissent s’intégrer facilement à votre quotidien!

Partagez l'article :
Pas de commentaires pour le moment

Soumettre un commentaire

Compression Plugin made by Cork Tiles