St-Valentin

Le baiser : un danger pour la personne allergique?

En cette saison où l’amour est sur toutes les lèvres, Allergies Québec se fait souvent poser cette question : une personne vivant avec une allergie alimentaire peut-elle réagir au baiser de son partenaire?

La réponse est oui, c’est possible.

Pour les personnes à risque d’anaphylaxie, une réaction allergique potentiellement fatale, le baiser est une marque d’affection qui doit être préparée avec amour.

Comment est-ce possible?

Les protéines des aliments sont responsables des réactions allergiques et une trace de celles-ci peut suffire pour déclencher l’anaphylaxie. L’échange de salive lors d’un baiser ou même lors du partage d’un ustensile serait donc un facteur de risque. Dans une étude à ce sujet, la protéine d’arachide subsistait dans la salive de 10% des participants, 60 minutes après la consommation de beurre d’arachide. Par contre, la protéine n’était plus détectable dans les échantillons de salive 4 heures après la consommation*.

Alors, comment se prépare-t-on à embrasser une personne allergique?

Certaines personnes en couple vont préférer éviter complètement l’aliment qui pose problème chez leur partenaire. D’autres vont bien se brosser les dents et se rincer la bouche, attendre plusieurs heures et consommer d’autres aliments sécuritaires avant d’embrasser l’être cher.

Alors, ce 14 février, il n’y a pas plus grande marque d’amour que de tout mettre en œuvre pour vous assurer que votre amour est en sécurité!

Et si cette personne est allergique au chocolat (ou autres produits qui peuvent s’y cacher, comme le lait et les noix), voici un article spécialement pour vous!

[*] Maloney JM et coll. Peanut allergen exposure through saliva: Assessment and interventions to reduce exposure. J Allerg Clin Immunol, Septembre 2006;18(3):719-24

Partagez l'article :
Pas de commentaires pour le moment

Soumettre un commentaire