Manger équilibré / Allergie alimentaire / Temps des Fêtes

5 règles d’or pour recevoir une personne allergique

Durant la période des Fêtes, on aime rencontrer nos proches, nos amis et passer du bon temps avec eux. Quand les allergies alimentaires se pointent, on se sent vite démunis et on ne sait pas toujours comment faire place à la personne allergique sans la mettre en danger. Voici 5 conseils pour y arriver!

1. Communiquez avec vos invités avant de vous arrêter sur le choix d’un menu
• Renseignez-vous afin de connaître les allergies de chaque convive à l’avance.
• Choisissez votre menu en considérant les allergènes devant être évités.
• Notez qu’il est souvent plus simple et sécuritaire d’avoir un seul menu pour le groupe que des plats spéciaux pour les personnes allergiques.
• À moins que chaque convive contribuant au buffet soit avisée des précautions à prendre lorsqu’elle cuisine pour une personne allergique, il est préférable d’éviter les buffets de style « pot luck », car le risque de contamination est élevé.
• Faites part de vos idées de repas à la personne allergique. Elle vous aidera à éviter certains pièges et vous pourra vous faire des suggestions.

2. Sachez lire les étiquettes, pour éviter les allergènes et conservez les emballages
• La règlementation canadienne oblige maintenant les manufacturiers à identifier clairement les allergènes prioritaires recensés par Santé Canada. Vous pourrez donc les repérer facilement dans la liste d’ingrédients.
• Portez une attention particulière à la mention « Peut contenir... » dans la liste des ingrédients. Les aliments qui présentent cette mention devraient être mis à l’écart, au même titre que ceux contenant l’allergène à éviter.
• Soyez prudents avec les mets préparés dans les commerces de fabrication dite artisanale. Il n’est pas obligatoire pour ces fabricants d’identifier clairement les allergènes prioritaires. Il peut donc être utile de consulter cette liste des mots-clés désignant les principaux allergènes. De plus, comme la mention « peut contenir… » n’est pas règlementée, mieux vaut contacter le manufacturier en cas de doute.
• Conservez les emballages, pour que votre invité puisse effectuer une dernière vérification avant de se servir.

3. Renseignez-vous sur les ingrédients de substitution
• Si une recette que vous aimez contient un allergène, il existe peut-être un substitut sécuritaire. Vous en trouverez plusieurs exemples dans l’article Les aliments de substitution, un jeu d’enfant.

4. Évitez la contamination croisée
• Le fait de retirer l’allergène de l’assiette d’une personne allergique ne rend pas son contenu sécuritaire pour autant. Pour plusieurs personnes, une trace d’allergène peut causer une réaction mortelle. Il faut donc éviter la contamination avant la préparation, pendant la préparation et lors du service de la nourriture.
• Voici les astuces pour y arriver :

À L’ÉPICERIE :
• Évitez les aliments en vrac
• ATTENTION aux moulins à café (les variétés aromatisées à la noisette, par exemple, peuvent contaminer)
• Vérifiez si les viandes et les poissons non emballés se côtoient dans le même comptoir
• Dans les charcuteries, demandez si les machines à trancher et les couteaux servent autant pour les charcuteries que pour les fromages et le pain (un pain aux noix peut y avoir été tranché, une charcuterie contenant des œufs ou des pistaches peut avoir contaminé le couteau, etc.)
• À la fruiterie, évitez d’acheter les fruits se trouvant à proximité de noix ou d’arachides en vrac ou en filet, sans emballage hermétique
• Informez-vous des aliments qui composent les farces (œufs, blé), les sauces (œufs, blé, lait, poisson et fruits de mer), les garnitures et les pâtisseries (noix, arachides, œufs, produits laitiers).

À LA MAISON :
• Si certaines recettes contiennent des allergènes, il est impératif d’éviter qu’elles entrent en contact avec les outils utilisés pour préparer le reste du repas (ustensiles de préparation, planches, casseroles, friteuse, plaque chauffante, etc.)
• Utilisez des linges et linges à vaisselle fraichement lavés et de nouvelles éponges
• Lavez bien les outils de cuisine (ustensiles, planches, batterie de cuisine, etc.) avec du savon approprié ou en utilisant le lave-vaisselle
• Utilisez un produit de nettoyage désinfectant sur les surfaces de préparation (comptoir, planches à découper, cuisinière, et même les étagères du réfrigérateur où les aliments sont déposés)
• Lavez vos mains fréquemment lorsque vous cuisinez et servez des aliments
• Assurez-vous que les plats et d’ustensiles de service ainsi que la coutellerie sont très propres et utilisez des ustensiles de service différents pour chaque mets ou saveur d’aliment et dites à vos invités d’y prêter attention également
• Désinfectez les surfaces de service (table et chaises)

Si vous optez pour un buffet, réduisez les risques:
• Prévoyez un ustensile de service par plat
• Laissez la personne allergique se servir en premier

5. Soyez prêts en cas d’une réaction anaphylactique
• Assurez-vous que votre invité apporte son auto-injecteur
• Sachez reconnaître une réaction allergique 
• Demandez à votre invité de vous montrer comment utiliser l’auto-injecteur

Bien entendu, recevoir une personne allergique peut signifier devoir renoncer à certains aliments ou mets, le temps d’un repas ou d’une soirée. Vous verrez, par contre, que le plaisir d’être ensemble et de partager un beau moment compense largement. Le fait d’être sensible aux allergies alimentaires et de faire des efforts pour la personne allergique est le plus beau cadeau que vous pouvez lui faire!

Partagez l'article :

1 commentaire

  1. C.Morin
    28 Déc 2016

    Merci de prendre cela au sérieux. Bien que tout ceci semble lourd, les personnes concernées se feront un plaisir de vous aider avec des recettes ou conseils simples. Vaut mieux moins de fantaisies qu’un « Non, non tout est beau non vérifié où les choses sont trop prises à la légère. »
    Mettez-vous à la place des allergiques qui très souvent n’ont rien mangé pendant le party et qui n’ont rien demandé, pour ne pas déranger ou mettre les gens mal à l’aise, ils repartent le ventre vide après avoir regardé les autres se gaver, s’empiffrer… Ils ont comme nous tous, besoin d’être entre amis et avoir du bon temps. Ils ne sont pas des capricieux, ils sont nés avec un handicap sérieux, autant qu’un cul-de-jatte ou diabétique de type 1… Il y va de leur vie…
    Merci à tous!

Soumettre un commentaire