St-Valentin / Manger équilibré / Allergie alimentaire

La face cachée du chocolat

Qu’il soit pur, noir, blanc, équitable ou biologique, la majorité des chocolats contiennent un ou des allergènes.

Après sa récolte, le cacao sera transformé et des ingrédients y seront ajoutés.  Parmi ceux-ci se retrouvent presque assurément le soya et le lait.  Il est aussi possible de retrouver des noix, des arachides, des œufs et du blé (oui, oui, du blé !) dans le chocolat.  Ces aliments sont des allergènes et sont identifiés comme prioritaires par Santé Canada.

Difficile de s’y retrouver pour la population allergique ?  Oui et non.

En ce qui concerne l’étiquetage des aliments, la loi au Canada est claire : il est obligatoire d’identifier les allergènes contenus dans un produit.

La situation se corse dans le cas d’une contamination croisée avec les allergènes.  Même si aucun allergène ne figure dans la liste des ingrédients, il est toutefois possible que ces derniers soient présents dans l’usine et qu’une contamination se produise.  Dans ce cas, aucune loi canadienne n’oblige les fabricants à identifier les allergènes présents dans l’usine, s’ils n’entrent pas dans la confection d’un produit.  Certains prennent toutefois l’initiative de le faire en utilisant la terminologie ‘Peut contenir des traces de (…)’ ou ‘Fabriqué dans une usine qui transforme aussi (…)’.

Prenons l’exemple d’une usine qui transforme et assemble des chocolats emballés individuellement.  Il est possible que sur la même ligne de production, des noisettes soient écaillées.  Ces dernières peuvent être destinées à un autre produit offert sur le marché et normalement, les fabricants sont soumis à de rigoureuses règles d’hygiène et de nettoyage devant être effectué entre chaque production.  Malheureusement, une simple erreur ou le fait que certaines particules en suspension peuvent demeurer suffit à contaminer toute la chaîne de production.

On parle ici de chocolat, mais ces explications sont valides pour tous les aliments.  Comme toujours, lisez les étiquettes et en cas de toute, contactez le fabriquant.

Joyeuse St-Valentin !

Partagez l'article :
Pas de commentaires pour le moment

Soumettre un commentaire