Manger équilibré / Allergie alimentaire

Bien comprendre l'étiquetage

Pour les personnes vivant avec des allergies alimentaires, éviter certains aliments constitue un défi quotidien, car les conséquences peuvent être fatales. C’est une des raisons pour laquelle les personnes allergiques se sont réjouies de la mise en place de la nouvelle réglementation canadienne sur l’étiquetage des allergènes alimentaires.

Le règlement, entré en vigueur le 4 août 2012, poursuit ce qui est déjà établi, c.est-à-dire quela plupart des aliments préemballés doivent porter une étiquette indiquant les ingrédients utilisés dans le processus de fabrication. En plus, les allergènes doivent être clairement identifiés.

Et maintenant, comment lire la liste des ingrédients ?

• Les ingrédients contenus dans le produit sont énumérés dans l’ordre décroissant de leur proportion (ingrédient le plus utilisé au moins utilisé).

• À la fin de la liste d’ingrédients, on retrouve en caractères gras le mot contient, suivi de mots usuels indiquant l’un des 10 allergènes recensés au Canada. Ces aliments sont les œufs, le lait, les arachides, les noix, le blé, le soja, les fruits de mer (poisson, crustacés et mollusques), le sésame, la moutarde et les sulfites.

• Saviez-vous que le blé indique la présence d’allergènes tels que l’épeautre et le kamut?

• Les sulfites, même si on leur attribue un effet de sensibilité alimentaire et non d’une allergie, sont indiqués de la même façon qu’un allergène.

• Toute source de gluten présente dans les enduits de cire, par exemple, sont indiqués sur l'étiquette des fruits et des légumes préemballés. Si un allergène alimentaire est présent dans le vin ou les spiritueux (la bière est exempte de ce règlement), la source d’allergène figurera sur l’étiquette du produit. Certains procédés de transformation nécessitent effectivement l’utilisation de dérivés d’œufs ou de poisson.

• Si la lecture de la liste des ingrédients est importante pour vous, n’oubliez pas de la relire à chaque achat, même lorsque vous pensez connaître le produit. La recette pourrait avoir changé depuis votre dernière consommation.

Pour obtenir plus de détails, rendez-vous sur le site de Santé Canada, sous la rubrique aliments et nutrition.

Partagez l'article :

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bien comprendre l’étiquetage | bangpub - 21 mars 2014

    […] […]

Soumettre un commentaire